Présentation

Le secteur primaire camerounais est considéré, à raison, comme le socle incontournable du développement durable. La diversité de ses ressources et le dynamisme des populations qui s’y consacrent est de nature à rassurer les sceptiques.

Il est également bien connu que le monde rural, qui tire l’essentiel de ses revenus dans l’agropastoral rencontre des difficultés inhérentes à l’environnement communicationnel qui entoure son quotidien : pas de voies d’accès, donc, pas de moyens de transport. Cette situation handicape à suffisance le sain épanouissement de cette couche importante de la population, et érige en même temps des barrières difficilement franchissables entre les producteurs et les consommateurs. Une situation qui déteint sur la qualité de la production, les volumes d’exportation, et obscurcit les chances d’ouverture vers les marchés porteurs.

Aussi, CAMTEL, l’opérateur historique des télécommunications au Cameroun, dans son rôle régalien de fournisseur des services de communication universelle dans notre pays, se trouve-t-il le devoir de facilitateur du progrès tous azimuts. Introduire les TIC dans le secteur agropastoral nous a paru un impératif de choix.

Depuis l’année 2010, en effet, CAMTEL expérimente la construction et l’exploitation d’un Portail Agropastoral au Cameroun. Un lieu d’échanges, de partage, de promotion et de ventes. Gratuitement. 

Le concept

Le portail  agropastoral du Cameroun est une plateforme de convergence des Technologies de l’Information et de la Communication, spécialisée dans l'information dans les secteurs de l’agriculture et de l’élevage. Il offre aux acteurs dans son ensemble, une porte d'entrée commune vers un large éventail de ressources et de services facilitant la communication, les échanges, l’accès à l’information et la promotion de l’innovation dans ce secteur.

On peut citer:

  • Le portail web;
  • Les services SMS;
  • Les applications mobiles;
  • Le Centre de support.

Les objectifs  

Promouvoir le développement des activités agropastorales et la transition vers une agriculture de deuxième génération par la mise à disposition en ligne de la documentation et des informations techniques, financières et commerciales adaptées , pour les besoins des intervenants et usagers ;

Rompre l’isolement des producteurs (le paysan en particulier);

Donner aux acteurs un accès à un bouquet de services numériques (web, Applications mobiles, messagerie électronique, SMS,…) nécessaires à l’émergence de leurs activités ;

Public cible

  •  Producteurs ;
  •  Administration publique et parapublique;
  •  Bailleurs de fonds ;
  •  Institutions financières ;
  •  Universités et institutions de recherche
  •  Privés opérant dans le secteur;
  •  ONG ;
  •  Industries de transformation
  •  Regroupements d’acteurs (GIC – Coopératives – Associations diverses) ;
  •  Médias et presse ;
  •  Syndicats ;
  •  Etc.